Gestion privée – Caisse d’Epargne

Accueil > Archives > Les maths utiles pour optimiser vos placements

En bref • Archives

Les maths utiles pour optimiser vos placements

24 avril 2015

Envoyer l'article par email Imprimer l'article

De combien doit augmenter une action pour revenir à son niveau initial après une baisse de 10 %  ? Quel est le rendement réel d’un placement compte-tenu de l’inflation  ? Autant de questions que vous pourrez vous poser au moment de définir votre stratégie patrimoniale et qui font appel aux mathématiques. Avoir quelques notions en mathématiques vous permettra de mieux définir, avec l’aide de votre conseiller, votre stratégie patrimoniale.

Les maths utiles pour mieux appréhender vos placements

Quand vient le moment d’investir, dans quelque placement que ce soit – immobilier, assurance vie, plan d’épargne en actions, fonds d’investissement de proximité, etc –, disposer d’un minimum de connaissances en mathématiques permet de mieux comprendre les performances potentielles des placements. Et de mieux comprendre, de fait, les recommandations de votre chargé d’affaires en Gestion Privée quant à la stratégie patrimoniale à adopter.

Trois formules faisant partie des fondamentaux vous permettent d’appréhender la plupart des opérations liées aux placements :

    • le calcul du rendement, qui indique le retour sur investissement (rentabilité du capital investi). Pour l’obtenir, il suffit de diviser les revenus du placement par la somme placée.
      Sans titre

      Par exemple, si vous êtes propriétaire bailleur, le rendement de votre bien correspond au loyer net de charges multiplié par douze rapporté au prix d’achat augmenté des frais de notaires.
    • le calcul du taux de croissance annuel moyen (TCAM), qui permet de calculer un taux d’évolution moyen sur une durée de n périodes (années, mois, semaines…).
      formule

Exprimée en pourcentage, cette formule vous permet de connaître le taux de rendement auquel vous devrez placer votre épargne, ainsi que la durée de placement, pour réaliser vos objectifs patrimoniaux, comme la préparation de votre retraite, par exemple.

  • le calcul des intérêts composés, ou intérêts capitalisés, lorsque les intérêts de chaque période sont incorporés au capital pour l’augmenter progressivement et porter intérêts à leur tour.
    le calcul des intérêts composés

    Avec : Vf = valeur finale / Vi = valeur initiale / p = taux d’intérêt sur une période / a = le nombre de périodes.
    Ce calcul vous permet notamment de calculer votre apport initial au moment d’un achat immobilier, ou la performance de votre assurance vie (via le mécanisme de l’effet cliquet). 

Maîtriser ces notions et ces formules mathématiques vous permettra de mieux anticiper vos besoins futurs, et de poser les bonnes questions à votre chargé d’affaires en Gestion Privée.

Rédaction achevée au 20/03/2015, sous réserve d'évolutions de l'actualité économique et financière, ainsi que des dispositions fiscales, juridiques et réglementaires.

Du même format

Fermer la fenêtre

Newsletter

Afin de recevoir chaque mois notre newsletter, veuillez renseigner les champs ci-dessous.

Pour recevoir la newsletter, merci de renseigner les champs ci-dessous

*champs obligatoires

Êtes-vous client Caisse d'Epargne ?*