Gestion privée – Caisse d’Epargne

Accueil > Bourse > Élections présidentielles françaises – le premier tour

Décryptage • Bourse

Élections présidentielles françaises – le premier tour

25 avril 2017

Envoyer l'article par email Imprimer l'article

Le premier tour des élections présidentielles se termine par la qualification d’Emmanuel Macron et de Marine Le Pen pour le second tour. Il n’y a pas de surprise : les sondages ont été pertinents. Leur prédiction pour le second tour donne Emmanuel Macron gagnant, avec une marge assez large.

elections point de vue

Philippe2

Philippe Waechter
Directeur de la Recherche
Economique, Natixis AM

Résultat du 1er tour : Quel impact sur l'économie et les marchés ?

Une recomposition politique de la France très visible

Le point à souligner est l’absence des deux partis de gouvernement – Les Républicains et le Parti Socialiste - au deuxième tour. C’est la première fois que les deux partis sont absents, et la somme de leurs voix n’est que de 26 % contre 63 % en 1995, et 56 % en 2012.

Un risque de sortie des institutions européennes qui s’amenuise

  • Les ralliements à Emmanuel Macron sont nombreux : François Fillon, Benoît Hamon et Bernard Cazeneuve, le premier ministre, ont appelé à voter Emmanuel Macron alors que Jean-Luc Mélenchon ne s’est pas prononcé.
  • Avec un rapport de force aujourd’hui évalué autour de 65 % pour Emmanuel Macron et de 35 % pour Marine Le Pen, le second tour devrait porter Emmanuel Macron à la Présidence de la République.
  • Le risque systémique est très probablement écarté. Cela veut dire que le risque de sortie de la France des institutions européennes est aujourd’hui très réduit puisque la probabilité d’une victoire de Marine Le Pen est faible, même si elle n’est pas nulle.

Coté marchés boursiers : un résultat de premier tour apprécié

Les marchés craignaient le vote extrême associant Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon au second tour. Le résultat est autre. Cela devrait réduire la pression sur les marchés financiers, et leur permettre de revenir à une allure plus « normale » :

  • La prime de risque qui affectait les marchés financiers français devrait s’estomper,
  • L’euro devrait probablement gagner en robustesse, comme cela s’est observé dès dimanche soir,
  • Cela implique aussi une réduction de l’écart de taux gouvernementaux entre la France et l’Allemagne, en faveur des taux français.

Et maintenant ? Une dynamique politique cruciale pour le 7 mai et pour après

Pour ce premier tour, les Français ont choisi de rester ancrés dans l’Europe avec une économie ouverte. Cette option est cruciale au moment où les signaux à la hausse sur l’économie française se font plus forts. Il serait dommage d’enrayer cette mécanique européenne qui devrait se traduire par davantage de croissance et d’emplois en 2017.

Toutefois, ce premier résultat ne doit pas masquer le fait que les votes plus extrêmes représentent environ 40 % des voix en France.

C’est cette dimension politique qui est importante aujourd’hui, pour le choix du prochain président de la République certes, mais également pour le choix qui sera fait lors des élections législatives les 11 et 18 juin prochains.
C’est parce que cette dimension populiste va encore être forte que les 2 prochaines semaines devront être davantage politiques qu’économiques. Car c’est un choix de société qui va être fait le 7 mai.

MENTIONS LEGALES
Ce document est destiné à des clients non professionnels au sens de la Directive MIF. Il ne peut être utilisé dans un but autre que celui pour lequel il a été conçu et ne peut pas être reproduit, diffusé ou communiqué à des tiers en tout ou partie sans le consentement préalable et écrit de NGAM S.A ou sa succursale NGAM Distribution.
Aucune information contenue dans ce document ne saurait être interprétée comme possédant une quelconque valeur contractuelle. Ce document est produit à titre purement indicatif. Il constitue une présentation conçue et réalisée par NGAM S.A ou sa succursale NGAM Distribution à partir de sources qu’elle estime fiables. NGAM S.A ou sa succursale NGAM Distribution se réserve la possibilité de modifier les informations présentées dans ce document à tout moment et sans préavis et notamment en ce qui concerne la description des processus de gestion qui ne constitue en aucun cas un engagement de la part de NGAM S.A ou sa succursale NGAM Distribution. NGAM S.A ou sa succursale NGAM Distribution ne saurait être tenue responsable de toute décision prise ou non sur la base d’une information contenue dans ce document, ni de l’utilisation qui pourrait en être faite par un tiers.
Les analyses et les opinions mentionnées dans le présent document représentent le point de vue de l’auteur référencé, sont à la date indiquée et sont susceptibles de changer. Il n’y aucune garantie que les développements futurs correspondront à ceux prévus dans le présent document.
Bien que NGAM S.A ou sa succursale NGAM Distribution considère les informations fournies dans le présent document comme fiables, elle ne garantit pas l’exactitude, l’adéquation ou le caractère complet de ces informations.NGAM S.A - Société de gestion luxembourgeoise autorisée par la Commission de Surveillance du Secteur Financier et immatriculée sous le numéro B 115843 dont le siège social est 2 rue Jean Monnet, L-2180 Luxembourg, Grand-Duché de Luxembourg.
NGAM Distribution - Succursale de NGAM S.A. immatriculée sous le numéro 509 471 173 au RCS de Paris dont le siège social est 21 quai d'Austerlitz, 75013 Paris.Document édité par la direction marketing réseaux & support à la distribution de NGAM Distribution. Achevé de rédiger le 24 avril 2017.

Rédaction achevée au 24/04/2017 Natixis AM, sous réserve d'évolutions de l'actualité économique et financière, ainsi que des dispositions fiscales, juridiques et réglementaires.

Du même format

Fermer la fenêtre

Newsletter

Afin de recevoir chaque mois notre newsletter, veuillez renseigner les champs ci-dessous.

Pour recevoir la newsletter, merci de renseigner les champs ci-dessous

*champs obligatoires

Êtes-vous client Caisse d'Epargne ?*