Gestion privée – Caisse d’Epargne

Accueil > Immobilier > Evaluer ses biens immobiliers pour l’ISF : comment calculer le juste prix ?

En bref • Immobilier

Evaluer ses biens immobiliers pour l’ISF : comment calculer le juste prix ?

19 février 2016

Envoyer l'article par email Imprimer l'article

Estimer un bien immobilier en vue de son intégration à une déclaration ISF en fonction de sa valeur vénale, c’est-à-dire sa valeur sur le marché, n’est pas toujours un exercice facile. En effet, l’estimation ne préjuge jamais du prix exact auquel s’effectuerait la transaction si le bien était réellement vendu. Vers quelle source d’information se tourner et pour quelle méthode d’évaluation opter ? Explications.

immobilier et isf

Commencer par comparer

Si plusieurs méthodes existent pour évaluer son patrimoine immobilier, il est recommandé d’opter de préférence pour l’évaluation par comparaison afin d’obtenir une estimation au plus proche de la réalité du marché. Cette méthode consiste à situer son bien immobilier en fonction des prix de vente pratiqués sur la zone géographique indiquée, en tenant compte de la nature du bien.

Penser aux Chambres des notaires

Pour établir un prix, vous pouvez vous tourner vers les Chambres des notaires qui publient un prix moyen au m² sur une commune. Attention, cependant, cette évaluation permet d’établir un prix médian mais ne tient pas nécessairement compte des disparités fortes d’un quartier à l’autre, ni de l’état du bâtiment ou du bien.

Ajuster son estimation avec Patrim

Pour une estimation plus précise, vous pouvez utiliser le service Patrim, proposé par le ministère des Finances et accessible depuis l’espace personnel du site www.impots.gouv.fr, qui référence l’ensemble des prix de transactions sur un périmètre restreint (50m autour de l’adresse indiquée). Cette source d’information fonctionne si on possède un bien « standard » tel qu’on en trouve dans son périmètre. Si le nombre de transactions est trop peu important ou le bien atypique, l’évaluation devient plus délicate.

Avec ces éléments, vous pourrez situer votre bien dans une fourchette de prix plus ou moins large. La meilleure façon de savoir si on a identifié le juste prix tient à la capacité de l’investisseur à produire des éléments tangibles pour défendre son estimation.

Enfin, n’oubliez pas qu’un conseiller patrimonial peut vous accompagner dans toutes vos démarches pour l’ISF.

Rédaction achevée au 19/02/2016, sous réserve d'évolutions de l'actualité économique et financière, ainsi que des dispositions fiscales, juridiques et réglementaires.

Du même format

Fermer la fenêtre

Newsletter

Afin de recevoir chaque mois notre newsletter, veuillez renseigner les champs ci-dessous.

Êtes-vous client Caisse d'Epargne ?*



*champs obligatoires