Gestion privée – Caisse d’Epargne

Accueil > Immobilier > L’état du marché immobilier – avril 2016

Décryptage • Immobilier

L’état du marché immobilier – avril 2016

22 avril 2016

Envoyer l'article par email Imprimer l'article

Lors de récentes conférences régionales, le Crédit Foncier a livré son analyse du marché immobilier de 8 des 13 nouvelles régions françaises en termes de  bilan 2015 et perspectives 2016. Le point sur le marché immobilier d'Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, du Nord-Pas de Calais-Picardie et de la région PACA.

L’état du marché immobilier

Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine

Ancien : des prix en hausse mais des transactions en baisse

Les baisses d’activité les plus spectaculaires concernent les départements de La Marne (-35“%) et des Ardennes (-31“%) ; seuls deux départements sur un total de dix affichent une progression du volume de transactions“:+2,4“% en Meurthe-et-Moselle et +2,2“% dans les Vosges. S’agissant de la Moselle, le volume de transactions est en baisse de 7,5“% en 2015 par rapport à 2014. Cette baisse de l’activité, résultante d’un premier semestre atone, et en dépit d’une nette reprise au 4ème trimestre, tranche avec la forte hausse du volume de transactions dans l’ancien au plan national (+15,7“% vs 2014).

  • En 2015, l’activité dans l’ancien en Moselle a représenté 17 % du total des transactions de la nouvelle région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, derrière le département de Meurthe-et-Moselle (22 % des transactions).
  • D’une façon générale, les prix moyens des appartements anciens en région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine sont tirés à la hausse du fait d’une activité plus soutenue sur les petits logements de bonne et moyenne qualité (situation, confort, dates de construction). Le prix moyen au m² à fin 2015 d’un appartement ancien s’établit à 1 912 euros à Metz, 1 964 euros à Nancy et 2 201 euros à Thionville.
  • Dans le secteur frontalier, les prix élevés des maisons anciennes s’expliquent par l’emploi exercé au Luxembourg, voire en Belgique. Une maison ancienne vaut ainsi en moyenne 310 153 euros à Thionville, 225 990 euros à Metz et 227 825 euros à Nancy.

Neuf : une activité en baisse

  • 5 852 logements neufs ont été réservés en région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, soit 6 % du total France.
    21 600 permis de construire ont été octroyés en 2015, soit une baisse de 16,3 % par rapport à 2014.
    21 600 logements ont été construits, soit une baisse annuelle de 3,6 %.
  • Le prix moyen au m² d’un appartement neuf se situe à 3 453 € à Metz, 3 279 € sur l’agglomération messine et 3 118  € pour la région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine. Une maison vaut 193 084 € sur l’agglomération messine et 189 603 € pour la région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine.

Nord-Pas de Calais-Picardie

Ancien : de fortes disparités des volumes de transactions et des prix

  • Dans le département du Nord, le volume de transactions est en hausse de 15,5 % en 2015 par rapport à 2014. L’activité est bien repartie dans pratiquement tous les départements, notamment dans la Somme (+8 %), le Pas de Calais (+7,2 %) et l’Oise (+7 %) ; seul le département de l’Aisne affiche une baisse du volume de transactions (-8,7 %). La forte hausse du volume de transactions dans l’ancien dans le Nord, résultante d’un premier semestre atone et d’une nette reprise au 4ème trimestre, reflète celle enregistrée au plan national (+15,7 % vs 2014).
  • En 2015, l’activité dans l’ancien dans le Nord a représenté 42 % du total des transactions de la nouvelle région Nord-Pas de Calais-Picardie, suivi par le département de l’Oise (24 % des transactions) et celui du Pas de Calais (18 %).
  • D’une façon générale, les prix* les plus élevés sont constatés au sein des centres des villes les plus importantes. Toutefois, il existe une certaine homogénéité en dehors des villes majeures. Le prix moyen au m² à fin 2015 d’un appartement ancien s’établit à 2 106 euros à Arras, 2 118 euros à Amiens, 2 252 euros à Compiègne et 2 841 euros à Lille.
  • Dans le Nord, les prix* des maisons anciennes ont connu une évolution positive en 2015. Le Nord affiche avec l’Oise les prix les plus élevés de la région Nord-Pas de Calais-Picardie. Une maison ancienne vaut ainsi en moyenne 270 284 euros à Compiègne et 241 069 euros à Lille.

Neuf : une activité en baisse

  • 4 998 logements neufs ont été réservés en région Nord-Pas de Calais-Picardie, soit 5 % du total France.
  • 21 400 permis de construire ont été octroyés en 2015, soit une baisse de 6,1 % par rapport à 2014.
  • 20 500 logements ont été construits, soit une baisse annuelle de 6,8 %.
  • Le prix1 moyen /m² d’un appartement neuf se situe à 3 339 euros à Lille, 3 283 euros sur la métropole lilloise et 3 221 euros pour la région Nord-Pas de Calais-Picardie. Une maison vaut 245 365 euros dans la métropole lilloise et 183 715 euros pour la région Nord-Pas de Calais-Picardie.

 

PACA : une activité qui devrait rester dynamique en 2016

Ancien : un marché à deux vitesses, en volume et en dynamisme dans la région PACA

  • Dans le département des Bouches-du-Rhône, le volume de transactions est en hausse de 13 % en 2015 par rapport à 2014. L’activité est bien repartie dans la majeure partie des départements, dans le Var (+16 %), les Alpes-de-Haute-Provence (+13 %), les Alpes-Maritimes (+12 %), le Vaucluse (+11 %) et les Hautes-Alpes (+4 %). La forte hausse du volume de transactions dans l’ancien constatée dans l’ensemble de la région PACA, résultant d’une reprise d’activité nettement plus marquée au cours de la seconde moitié de l’année, reflète celle enregistrée au plan national (+/- 16 % vs 2014).
  • En 2015, l’activité dans l’ancien dans les Bouches-du-Rhône a représenté 36 % du total des transactions de la région PACA, suivi par le département des Alpes-Maritimes (29 % des transactions) et celui du Var (23 %).
    D’une façon générale, les prix* les plus élevés sont constatés dans les communes littorales. L’année 2015 a connu pour les appartements une légère correction des prix à la baisse dans les départements qui avaient le plus progressé et un rattrapage des prix dans les autres. Le prix moyen au m² à fin 2015 d’un appartement ancien s’établit à 2 200 € à Toulon, 2 300 € à Marseille, 3 800 € à Aix-en-Provence et 3 850 € à Nice.
  • En PACA, le marché des maisons individuelles a été plus contrasté avec la poursuite d’une correction à la baisse des prix2 dans la majorité des secteurs. Toutefois, les trois départements littoraux (Bouches-du-Rhône, Var et Alpes-Maritimes) affichent toujours les prix les plus élevés de la région PACA. Une maison ancienne vaut ainsi en moyenne 490 000 € à Aix-en-Provence, 480 000 € à Antibes, 300 000 € à Toulon et 325 000 € à Marseille.

Neuf : une activité en hausse accompagnée par de fortes disparités des prix

  • 12 462 logements neufs ont été réservés en 2015 en région PACA, soit 12 % du total France.
  • 38 400 permis de construire ont été octroyés en 2015, soit une hausse de 12,9 % par rapport à 2014.
  • 30 600 logements ont été construits en 2015, soit une baisse annuelle de -1,6 %.
  • Le prix3 moyen /m² d’un appartement neuf en 2015 se situe à 3 650 € à Marseille, 3 720 € sur la métropole d’Aix-Marseille-Provence et 3 940 € pour la région PACA. En individuel, les spécificités du marché (variabilité de l’emplacement, du standing, dispersement des valeurs) ne permettent pas de déterminer des moyennes et/ou dominantes significatives.

Rédaction achevée au 19/04/2016, sous réserve d'évolutions de l'actualité économique et financière, ainsi que des dispositions fiscales

  1. Pour les données de prix, la source est : Les Prix Immobiliers / Crédit Foncier Immobilier, janvier 2016. []

  2. Pour les données de prix, la source est : Les Prix Immobiliers / Crédit Foncier Immobilier, janvier 2016. []

  3. Pour les données de prix, la source est : Les Prix Immobiliers / Crédit Foncier Immobilier, janvier 2016. []

Du même format

Fermer la fenêtre

Newsletter

Afin de recevoir chaque mois notre newsletter, veuillez renseigner les champs ci-dessous.

Êtes-vous client Caisse d'Epargne ?*



*champs obligatoires