Gestion privée – Caisse d’Epargne

Accueil > Immobilier > Investir dans l’immobilier locatif

En bref • Immobilier

Investir dans l’immobilier locatif

29 août 2016

Envoyer l'article par email Imprimer l'article

L'achat d'un appartement, d'une maison, ou de pierre-papier, peuvent être de bons moyens de se procurer des revenus complémentaires.

immobilier locatif

Quel investissement peut permettre de se constituer un patrimoine, de le céder à terme en réalisant d'éventuelles plus-values, de le transmettre à ses héritiers ? Pour répondre à ses objectifs patrimoniaux : l'immobilier peut être une bonne solution. C'est notamment lorsqu'il s'agit de se procurer des revenus complémentaires – en particulier pour préparer sa retraite – que la pierre peut constituer un investissement judicieux.

Il peut y avoir deux façons d'atteindre cet objectif, comme le souligne Celina Vazquez, responsable du département Offres et Ingénierie à la Direction Gestion Privée de la Caisse d'Epargne Île-de-France : « Acheter un bien immobilier en direct, ou opter pour la pierre-papier via l'acquisition de parts de Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI) ou d'Organismes de Placement Collectif en Immobilier (OPCI). Selon le choix, la mise initiale requise est différente. Le ticket d'entrée se situe autour de 1 000 euros pour la pierre-papier, en SCPI, alors qu'un budget minimum d'environ 150 000 euros est nécessaire pour acheter un logement locatif », constate-t-elle.

Bien que les investissements puissent permettre l'un comme l'autre d’obtenir de potentiels revenus complémentaires1, la démarche est différente. Avant d’acheter un bien dans le but de le louer, les investisseurs en direct peuvent attacher de l’importance à un certain nombre de critères essentiels : la qualité du bien, son emplacement, la proximité des transports et des écoles, etc. Avec la SCPI, l’acquéreur ne récupère pas un bien tangible mais se constitue un capital2. Les investisseurs achètent des parts d’une SCPI qui peut détenir des actifs immobiliers ne relevant pas uniquement du secteur de l’habitation : « Les associés peuvent ainsi avoir accès aux marchés immobiliers de type bureaux, commerces, entrepôts, locaux d’activité et logements. »

Sur le plan fiscal, la souscription de parts de SCPI dite Pinel permet de bénéficier d’avantages fiscaux sans avoir à attendre que le logement soit livré ou que le locataire entre dans les lieux. En effet, une acquisition de parts réalisée avant le 31 décembre 2016 pourra réduire l’impôt sur le revenu 2016 payable en 2017.

De façon générale, le moment peut paraître particulièrement bien choisi pour s'intéresser à la pierre. « L'immobilier a toujours été considéré comme une valeur refuge dans un environnement de volatilité boursière, et il profite de taux d'intérêt historiquement bas », constate Celina Vazquez.

Rédaction achevée au 29/08/2016, sous réserve d'évolutions de l'actualité économique et financière, ainsi que des dispositions fiscales, juridiques et réglementaires.

  1. Ses revenus peuvent varier à la hausse comme à la baisse en fonction de la conjoncture du marché locatif. []

  2. Non garanti, risque de perte en capital. []

Du même format

Fermer la fenêtre

Newsletter

Afin de recevoir chaque mois notre newsletter, veuillez renseigner les champs ci-dessous.

Pour recevoir la newsletter, merci de renseigner les champs ci-dessous

*champs obligatoires

Êtes-vous client Caisse d'Epargne ?*