Gestion privée – Caisse d’Epargne

Accueil > Immobilier > Comment rentabiliser sa résidence secondaire ?

Question-Réponse • Immobilier

Comment rentabiliser sa résidence secondaire ?

28 octobre 2015

Envoyer l'article par email Imprimer l'article

Souvent acquise dans le cadre d’un projet personnel, une résidence secondaire peut néanmoins être rentabilisée grâce à la location saisonnière. A condition de respecter les démarches et procédures qui incombent au « meublé de tourisme ». Rencontre avec Soumaya Sfaxi, Responsable du Marché Immobilier, Caisse d’Epargne Ile-de-France, Gestion Privée.

residence secondaire rentabiliser

Quels avantages présente la location en meublé de tourisme ?

Une résidence secondaire engendre des frais souvent sous-estimés. Avec la location saisonnière, le propriétaire profite de son bien tout en le rentabilisant lorsqu’il est inoccupé. Cela peut aller de l’auto-financement à la prise en charge d’une partie des remboursements si son acquisition a nécessité un emprunt.

Quelle fiscalité est associée aux loyers perçus ?

Les loyers relèvent du régime des Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC). Si le propriétaire choisit le « micro BIC », il déclare uniquement ses revenus locatifs et bénéficie d’un abattement fiscal forfaitaire de 50 % (dans la limite de 32 900 €). Si ce dernier a des frais importants à déduire, il peut opter pour le régime réel même si les recettes sont inférieures au plafond. Le choix du régime fiscal s’effectue avant le 1er février de l’année de la mise en location et est fixé pour deux ans.

Y a-t-il des démarches spécifiques à entreprendre ?

Il est possible de classer son bien à l’instar de l’hôtellerie. Il faut alors contacter un organisme indépendant accrédité par la Cofrac qui inspecte le logement selon 112 critères et lui attribue de 1 à 5 étoiles pour une durée de 5 ans. Dans ce cas, l’abattement fiscal en « micro BIC » passe à 71 % dans la limite de 82 200 €.

Indépendamment de cela, chaque propriétaire doit se rapprocher de la mairie dont dépend son meublé. Certaines exigent une autorisation préalable, voire une indemnité de compensation comme c’est le cas à Paris.

Nos conseillers Gestion Privée sont à votre disposition pour vous guider vers les solutions les plus adaptées à votre situation.

Rédaction achevée au 20/10/2015, sous réserve d'évolutions de l'actualité économique et financière, ainsi que des dispositions fiscales, juridiques et réglementaires.

Soumaya sfaxy gestion privee caisse depargne

Soumaya Sfaxi, Responsable du Marché Immobilier, Caisse d’Epargne Ile-de-France, Gestion Privée.

Du même format

Fermer la fenêtre

Newsletter

Afin de recevoir chaque mois notre newsletter, veuillez renseigner les champs ci-dessous.

Pour recevoir la newsletter, merci de renseigner les champs ci-dessous

*champs obligatoires

Êtes-vous client Caisse d'Epargne ?*