Gestion privée – Caisse d’Epargne

Accueil > Patrimoine > Stratégie patrimoniale : comment chercher à générer des revenus complémentaires ?

Dossier • Patrimoine

Stratégie patrimoniale : comment chercher à générer des revenus complémentaires ?

29 août 2016

Envoyer l'article par email Imprimer l'article

Chercher à se procurer des revenus complémentaires est un objectif que chaque épargnant devrait garder en tête. D'autant plus que les outils pour l'atteindre ne manquent pas.

revenus reguliers dossier

« Tout le monde peut avoir besoin à un moment ou à un autre de revenus complémentaires » constate Stéphane Szalata, chargé d'affaires Gestion Privée à la Caisse d'Epargne Picardie. C’est pourquoi il conseille de mettre en place dès que possible une stratégie patrimoniale visant à atteindre cet objectif dans les meilleures conditions. « Plus vous commencerez tôt, moins l'effort à consentir sera grand », dit-il. Cela peut être le cas pour ceux qui souhaitent obtenir des revenus complémentaires en plus de leur retraite.

La première étape, quand l'épargnant a décidé d'entamer cette démarche, consiste, selon Stéphane Szalata, à définir notamment le montant du revenu annuel souhaité, le rythme de distribution, la fiscalité, ou encore le degré d'exposition au risque. Ensuite, l'épargnant pourra choisir, avec l'aide de son chargé d’affaires, les supports les mieux adaptés. Stéphane Szalata mentionne également l'aspect fiscal des placements qui peuvent être retenus. Il constate que parmi les dispositifs existants pour se procurer des revenus complémentaires, certains sont assortis d'un « avantage fiscal immédiat ». Il cite à ce propos le dispositif Pinel dans le cadre d'un investissement immobilier. Par ailleurs incontournables, l'assurance vie et le Plan d'Epargne en Actions (PEA) permettent aussi de « coupler l'objectif final (les revenus complémentaires) et l'avantage fiscal ».

Les supports en unités de compte sont sujets à des variations à la hausse ou à la baisse en fonction de l’évolution des marchés financiers. Ces variations peuvent entraîner une perte de capital.

Rédaction achevée au 29/08/2016, sous réserve d'évolutions de l'actualité économique et financière, ainsi que des dispositions fiscales, juridiques et réglementaires.

Du même format

Fermer la fenêtre

Newsletter

Afin de recevoir chaque mois notre newsletter, veuillez renseigner les champs ci-dessous.

Pour recevoir la newsletter, merci de renseigner les champs ci-dessous

*champs obligatoires

Êtes-vous client Caisse d'Epargne ?*