Gestion privée – Caisse d’Epargne

Accueil > Patrimoine > Épargne des Français, les villes où investir, compétitivité de la France…

Revue du web • Patrimoine

Épargne des Français, les villes où investir, compétitivité de la France…

19 mai 2014

Envoyer l'article par email Imprimer l'article

Notre sélection des articles de la presse économique et financière qu’il ne fallait pas rater en mai.

Revue du web

Les ménages ont beaucoup moins épargné en 2013

LES ÉCHOS – Édouard Lederer – 05/05/2014

Selon la Banque de France, les montants déposés par les Français sur les principaux placements financiers ont nettement diminué en 2013. Évalués à 71 milliards d’euros, ils sont inférieurs de 16 milliards aux flux de 2012, et de 25 milliards à ceux de 2011. Paradoxalement, dans le même temps, le taux d’épargne des Français reste parmi les plus élevés d’Europe (15,6 %). Explications dans cet article.

Immobilier : palmarès des villes où investir en 2014

LES ÉCHOS – Hélène Dupuy – 02/05/2014

Selon la 3e édition du palmarès Explorimmo et Explorimmoneuf, Nantes, Toulouse et Bordeaux sont les trois villes à privilégier pour investir dans l’immobilier en 2014. Paris se classe en septième position. Démographie, évolution de l’emploi, prix du neuf et de l’ancien… : découvrez dans cet article comment est établi ce classement des dix villes où investir.

La France perd en compétitivité depuis 10 ans

LE FIGARO – Christine Lagoutte – 05/05/2014

Selon une étude du Boston Consulting Group sur la compétitivité comparée entre 2004 et 2014 des 25 plus grands exportateurs de produits manufacturiers dans le monde, la France recule d’une place et se classe désormais 23e. Quels facteurs expliquent ce recul ? Comment se situent les concurrents directs de l’Hexagone ? Décryptage dans cet article.

ISF : déclaration 2014, mode d'emploi

LES ÉCHOS – Hélène Dupuy – 07 05/2014

Avec la loi Tepa de 2007, les assujettis à l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) peuvent bénéficier d’une réduction d’impôt, en donnant à une fondation qui soutient des projets d’intérêt général, à hauteur de 75 % des dons réalisés, dans la limite de 50 000 euros. Découvrez dans cet article quels projets la Fondation de France souhaite financer avec les dons perçus.

Rédaction achevée au 19/05/2014, sous réserve d'évolutions de l'actualité économique et financière, ainsi que des dispositions fiscales, juridiques et réglementaires en vigueur.

Du même format

Fermer la fenêtre

Newsletter

Afin de recevoir chaque mois notre newsletter, veuillez renseigner les champs ci-dessous.

Pour recevoir la newsletter, merci de renseigner les champs ci-dessous

*champs obligatoires

Êtes-vous client Caisse d'Epargne ?*