Gestion privée – Caisse d’Epargne

Accueil > Patrimoine > Droits de succession, taxation des œuvres d’art à l’ISF, investissement dans les places de parking…

Revue du web • Patrimoine

Droits de succession, taxation des œuvres d’art à l’ISF, investissement dans les places de parking…

21 octobre 2014

Envoyer l'article par email Imprimer l'article

Notre sélection des articles de la presse économique et financière qu’il ne fallait pas rater en octobre.

Revue du web

Succession : quand peut-on obtenir des délais de paiement ?

LE MONDE ARGENT – Murielle Gamet – 11/10/2014

En principe, les droits de succession sont exigibles six mois après le décès si le défunt meurt en France avec une tolérance de fin de mois. Dans le cas où la personne décède à l’étranger, le délai passe à douze mois, avec la même tolérance de fin de mois. Dans certaines circonstances cependant, le contribuable peut différer ou fractionner les droits à payer. Découvrez dans quelles conditions dans cet article.

Le parking mérite-t-il une place dans vos placements ?

LE MONDE ÉCONOMIE – Colette Sabarly – 11/10/2014

Avec un ticket d’entrée qui débute à 10 000 euros, voire moins, et une rentabilité appréciable, entre 5 % et 9 % brut, investir dans un ou plusieurs parkings continue d’intéresser les particuliers. Pour que ce placement soit réellement intéressant, la sélection de l’emplacement doit être mûrement réfléchie. Décryptage dans cet article.

Nouvelle tentative de taxation des œuvres d’art à l'ISF

LE PARTICULIER – Stéphanie Alexandre – 10/10/2014

Les objets d’antiquité, d’art et de collection sont aujourd’hui exonérés d’ISF. Certains députés de l'UDI (Union des démocrates et indépendants) viennent de déposer un amendement au projet de loi de finances pour 2015 afin qu’ils soient désormais soumis à l’ISF. Explications dans cet article.

Vers une exonération de 100 000 euros sur les dons immobiliers dès 2015

LE PARTICULIER – Stéphanie Alexandre – 07/10/2014

Annoncé dans le plan de relance pour le logement présenté fin août 2014, les donations de terrains ou de logements neufs bénéficieront d'un abattement exceptionnel de 100 000 euros chacune, sur les droits de mutation à payer. Les conditions de cet avantage pour les bénéficiaires sont détaillées dans le projet de Budget 2015. Comment va-t-il se mettre en place ? Réponse dans cet article.
Rédaction achevée au 20/10/2014, sous réserve d'évolutions de l'actualité économique et financière, ainsi que des dispositions fiscales, juridiques et réglementaires en vigueur.

Du même format

Fermer la fenêtre

Newsletter

Afin de recevoir chaque mois notre newsletter, veuillez renseigner les champs ci-dessous.

Êtes-vous client Caisse d'Epargne ?*



*champs obligatoires