Gestion privée – Caisse d’Epargne

Accueil > Retraite > Construire une épargne retraite qui vous ressemble

Mémo • Retraite

Construire une épargne retraite qui vous ressemble

21 octobre 2013

Envoyer l'article par email Imprimer l'article

Constituer votre épargne retraite complémentaire, c’est choisir des placements qui répondent à des objectifs, des craintes et des appétences qui vous sont propres. Cinq pistes pour définir les solutions qui correspondent le mieux à chaque profil.

Construire une epargne retraite qui vous ressemble

Epargner tout en gardant un capital disponible

Si vous voulez pouvoir disposer du capital que vous constituez pour votre retraite, vous pouvez vous tourner vers des placements comme l’assurance vie ou le PEA (plan d’épargne en actions), qui permettent de conserver la disponibilité de son capital et de pouvoir y puiser. À condition d’attendre huit ans pour :

  • dans le cas du PEA, ne pas entraîner la clôture du plan1 ;
  • dans le cas de l’assurance vie, bénéficier du cadre fiscal spécifique2 au moment où il est le plus favorable.

Ces solutions où les capitaux restent disponibles permettront aussi de transmettre votre patrimoine, en cas de décès, pour aider votre famille (parents, enfants, petits-enfants) en cas de besoins (financer des études, des soins médicaux).

Constituer un complément de revenu maîtrisé

L’investissement dans l’immobilier locatif vous permet d’épargner dans la perspective de disposer de revenus immédiats ou futurs :

  • acquérir un logement neuf BBC (bâtiment basse consommation) et le louer via le dispositif Duflot permet par exemple de générer des revenus réguliers – les revenus de location –, sans alourdir votre fiscalité3 ;
  • acheter des parts de SCPI (Sociétés civiles de placements immobiliers) vous permet de bénéficier de la sécurité de la pierre sans être chargé de la gestion d’un bien, de mutualiser les risques4, de maîtriser le montant de votre investissement et de vous constituer un complément de revenu régulier ;
  • acquérir de la nue-propriété d’un bien immobilier locatif (pour une somme équivalant à 50-60 % du prix du bien) apporte une réponse pertinente si vous ne souhaitez pas disposer d’un revenu complémentaire dans l’immédiat : l’usufruit est acquis conjointement par un bailleur social pour une durée temporaire de seize ou dix-sept ans. Au terme de cette période, l’investisseur en nue-propriété devient plein propriétaire du bien qu’il peut alors louer à son tour.

Pouvoir choisir une sortie en rente ou en capital

La flexibilité doit être le maître mot de la préparation à la retraite. Il est donc préférable de privilégier les produits permettant de choisir le mode de sortie. La panoplie est large, à commencer par l’assurance vie, le contrat de capitalisation ou le PEA (plan d’épargne en actions). Ils doivent être souscrits suffisamment tôt pour bénéficier de la fiscalité la plus favorable sur les rachats5– à partir de huit ans6 – propre à chacun. Vous vous ménagez alors la possibilité d’effectuer des retraits (appelés “rachats” en assurance vie), mais vous pouvez également verser sur ces produits afin de vous garantir des revenus réguliers7.

Investir sur les marchés financiers tout en ajustant le niveau de sécurité

Si vous voulez profiter de potentiel de performances sur les marchés financiers, vous pouvez :

  • vous tourner vers des placements aux profils plus risqués, en achetant soit des titres vifs, soit des parts d’OPCVM (Organisme de placement collectif en valeurs mobilières), à travers un PEA par exemple. En offrant la possibilité de souscrire, entre autres, des fonds à formule à capital garanti à l'échéance8, le PEA vous satisfera si vous êtes en quête de placements prudents mais permettant de rechercher une espérance de performance par rapport aux placements sans risque ;
  • opter pour les contrats d'assurance vie multisupports : grâce à une palette de supports financiers en unités de compte9, voire immobiliers, très large, les contrats d’assurance vie multisupports permettent de bénéficier du potentiel de rendement des marchés financiers sur le long terme, tout en s’adaptant à votre sensibilité au risque, à vos objectifs et à vos besoins. Les supports en euros vous permettent de sécuriser votre capital, tandis que les supports en unités de compte vous diversifient votre épargne, en contrepartie d’une certaine prise de risques : vous déterminez alors vous-même les supports ou vous déléguez le choix et la gestion à nos experts (orientations de gestion/gestion sous mandat).

Les experts des sociétés de gestion sélectionneront, géreront et réaliseront tous les arbitrages, avec la recherche du meilleur rapport risque/performance en fonction de votre profil. Vous bénéficiez en outre d’une très grande souplesse de gestion : vous pouvez définir des options d’arbitrages automatiques, programmer des versements réguliers ou encore choisir entre différentes options de gestion. Ainsi, vous adaptez votre épargne à votre profil d’investisseur et à votre sensibilité au risque.

Constituer une épargne sur la durée et de manière régulière

Si vous souhaitez épargner régulièrement, vous pouvez profiter des produits d’épargne dédiés à la retraite :

  • soit dans le cadre de votre entreprise (voir encadré) ;
  • soit de manière individuelle avec le Perp (plan épargne retraite populaire). Son principe : les versements effectués sont déductibles de l’assiette de l’impôt sur le revenu10, et bloqués jusqu’au départ en retraite. Puis le capital sera reversé sous forme de rente viagère au moment de la cessation d’activité11. Depuis la réforme des retraites de 2010, il est aussi possible de demander une sortie partielle en capital à hauteur de 20 % de l’épargne accumulée, selon les conditions prévues au contrat12.

Les Perp et les contrats d’assurance vie mentionnés sont des contrats de CNP Assurances, entreprise régie par le Code des assurances.

Quelles solutions pour les indépendants ?

Avec le contrat Madelin, créé en 1994, les travailleurs non-salariés ou indépendants peuvent se constituer un complément de retraite par capitalisation en franchise fiscale. À la différence du Perp, le souscripteur du contrat Madelin13 s’engage à verser un montant minimal chaque année, qu’il peut majorer jusqu’à dix fois son montant. Ces versements sont déductibles de l’IR dans la limite de 10 % du PASS de l’année en cours, auxquels s’ajoutent 25 % du bénéfice imposable compris entre une et huit fois le PASS.
Artisans, commerçants, professions libérales, dirigeants de très petites entreprises peuvent par ailleurs envisager de se regrouper dans un PERCO Interentreprises et à leur tour gratifier leurs quelques salariés d’un abondement intégralement déductible du résultat imposable et exonéré de taxes salariales (hors “forfait social”), tout en se constituant simultanément et au même titre qu’eux un complément de retraite personnel non assujetti à l’IR.

Rédaction achevée au 09/09/2013, sous réserve d’évolutions de l’actualité économique et financière, ainsi que des dispositions fiscales, juridiques et réglementaires.

  1. Aucun versement complémentaire n’est alors possible. []

  2. Selon les dispositions légales, fiscales et contractuelles en vigueur au 1er mai 2012. []

  3. Selon les dispositions légales, fiscales et contractuelles en vigueur au 1er mai 2012. []

  4. L’investissement en parts de SCPI doit s’envisager sur le long terme (durée recommandée généralement de dix ans au minimum). Cela constitue un investissement dans une formule collective de placement assortie de frais de gestion et dont les revenus potentiels, la liquidité et le capital ne sont pas garantis. []

  5. Selon les dispositions légales, fiscales et contractuelles en vigueur au 1er mai 2012. []

  6. Au bout de huit ans, le capital du PEA ou de l’assurance vie peut être converti en tout ou partie en rente défiscalisée (hors prélèvements sociaux). []

  7. Tout investissement peut être source de risque financier et doit être apprécié attentivement par le destinataire de ce document au regard de ses propres besoins financiers et objectifs. []

  8. Sous réserve de détenir les parts pendant la durée de la formule. Toute revente des parts avant la date d'échéance peut entraîner une perte en capital. La performance d’un fonds à formule à capital garanti à l’échéance n’est acquise qu’à l’échéance. Il convient de respecter la durée minimale de placement recommandée. []

  9. Les montants investis sur des supports en unités de compte sont sujets à des fluctuations à la hausse ou à la baisse. []

  10. Tout versement effectué sur le plan épargne retraite populaire sera déductible du revenu net global dans la limite de 10 % des revenus d'activité professionnelle de l’année N-1 nets de cotisations, contributions sociales et frais professionnels limités à 28 282 euros pour les versements réalisés en 2012. Ce plafond inclut les versements réalisés dans le cadre d’autres dispositifs d’épargne retraite individuels ou collectifs. []

  11. La rente est soumise à l’IR au régime des pensions, retraites et rentes à titre gratuit après application de l’abattement de 10 %. Les prélèvements sociaux applicables sont ceux des revenus de remplacement. []

  12. Le capital versé est imposable dans les mêmes conditions que les pensions de retraite. Toutefois, à compter des revenus 2011, il est possible, sous certaines conditions, d’opter pour le prélèvement libératoire de 7,5 % après un abattement de 10 % non plafonné. []

  13. Ecureuil Retraite Pro est un contrat d’assurance vie de groupe souscrit par l’APER et assuré par Natixis Assurances Partenaires, entreprise régie par le Code des assurances. []

Du même format

Fermer la fenêtre

Newsletter

Afin de recevoir chaque mois notre newsletter, veuillez renseigner les champs ci-dessous.

Pour recevoir la newsletter, merci de renseigner les champs ci-dessous

*champs obligatoires

Êtes-vous client Caisse d'Epargne ?*