Gestion privée – Caisse d’Epargne

Accueil > Retraite > Préparation de la retraite et gestion d’actifs : quelles stratégies ?

Décryptage • Retraite

Préparation de la retraite et gestion d’actifs : quelles stratégies ?

22 décembre 2014

Envoyer l'article par email Imprimer l'article

Comment concilier la constitution d’un complément de retraite, stratégie à long terme, avec l’investissement sur les marchés financiers, de nature plus risquée mais souvent plus rémunératrice1 ? Les réponses de Frédéric Jacob, responsable Animation Gestion Privée à la Caisse d’Epargne Aquitaine Poitou Charente.

Preparation de la retraite et gestion d’actifs : quelles strategies ?

Quelle est l’importance de l’allocation d’actifs dans une stratégie de préparation à la retraite ?

Face aux évolutions réglementaires actuelles (augmentation de l’âge du départ, remise en cause du système par répartition, etc.…), la constitution d’un complément de retraite devient incontournable.
Comme dans toute démarche d’épargne longue, les marchés financiers sont un moteur potentiel de performance1. Dans cette optique de capitalisation, l’épargnant est souvent seul pour établir sa stratégie d’investissement. C’est pourquoi il est primordial qu’il établisse une planification financière et un plan d’allocation, en fonction de son profil, qui anticipe de façon réaliste les besoins futurs. Cela prend en compte le rythme et l’importance de l’épargne, la sélection des classes d’actifs financiers (actions, obligations, etC.) et le rôle à conférer à l’immobilier au sein d’un patrimoine.

Une fois le cadre déterminé, quelles sont les meilleures options d’investissement ?

Les supports sécurisés, tels que les fonds en euros des contrats d’assurance vie, présentent une rentabilité en baisse ces dix dernières années, principalement due à la baisse des rendements des obligations d’État auxquelles ils sont adossés, de l’ordre de 2,80 % en 2013. « Ainsi, sur les cinq dernières années (2008-2013), les fonds en euros présentent une performance moyenne d’environ 15 %, précise Frédéric Jacob. Dans le même temps, des fonds comme Elite 1818 France Opportunité, proposé par Vega Investment Managers ou Natixis Global Emerging Bond, proposés par Natixis Asset Management, atteignent respectivement 47,95 % et 43,92 % de performance (de 2008 à 2013). »2

Dans une même allocation, le risque peut donc être plus ou moins fort, en fonction du profil d’investissement du client, avec l’utilisation de fonds actions3, obligataires, ou encore flexibles. « Afin de garder en ligne de mire l’objectif de préparation à la retraite, tout en gardant une flexibilité pour d’autres projets de vie – achat d’un bien immobilier, financement des études des enfants, etc. –, il est ainsi recommandé d’effectuer un suivi régulier de l’allocation mise en place, voire des arbitrages tactiques ponctuels avec l’aide de votre conseiller », explique Frédéric Jacob. Opter, par exemple, pour la gestion sous mandat vous permet de bénéficier d’une allocation d’actifs conforme à tout moment à vos orientations personnelles, prises en fonction de vos besoins, de vos objectifs et de votre profil épargnant.

Comment construire une stratégie d’allocation d’actifs ?

Les placements retraite sont caractérisés par :

  • un horizon à long terme
    L’horizon des placements retraite peut sembler long, mais il permet de laisser à la stratégie d’investissement et à la démarche d’allocations choisies le temps de déployer toute leur logique. « Cela permet notamment de mieux appréhender les cycles économiques et boursiers, moins stables qu’auparavant avec des crises rapprochées », précise Frédéric Jacob ;
  • un versement régulier
    La régularité du versement de l’épargne permet par ailleurs d’être beaucoup plus agile dans la construction de son portefeuille. En cas de chocs de marchés, l’amplitude des fluctuations est en effet lissée dans le temps par les apports successifs ;
  • l’existence de deux phases distinctes à prendre en compte (l’épargne et son utilisation).

Comment mobiliser l’épargne constituée ?

« À l’approche du départ à la retraite, il conviendra de sécuriser progressivement l’épargne afin de moins subir les aléas du marché », conseille Frédéric Jacob. Une nouvelle logique s’engage donc au moment de l’utilisation de l’épargne : s’il est souhaitable de chercher à faire fructifier l’épargne accumulée, il est également nécessaire de planifier des désinvestissements ou de souscrire une rente viagère pour pouvoir subvenir en partie, et dans la durée, à ses besoins.
 
Rédaction achevée au 22/12/2014, sous réserve d'évolutions de l'actualité économique et financière, ainsi que des dispositions fiscales, juridiques et réglementaires en vigueur.

  1. Tout investissement peut être source de risque financier et doit être apprécié attentivement par le destinataire de ce document au regard de ses propres besoins financiers, de ses objectifs et de son profil épargnant. []

  2. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. []

  3. Les unités de compte peuvent varier à la hausse comme à la baisse. Investir sur les marchés financiers peut entraîner une perte en capital. []

Du même format

Fermer la fenêtre

Newsletter

Afin de recevoir chaque mois notre newsletter, veuillez renseigner les champs ci-dessous.

Êtes-vous client Caisse d'Epargne ?*



*champs obligatoires