Gestion privée – Caisse d’Epargne

Accueil > Assurance vie > Réveillez votre assurance vie, diversifiez votre contrat ! 

Dossier • Assurance vie

Réveillez votre assurance vie, diversifiez votre contrat ! 

20 juin 2017

Envoyer l'article par email Imprimer l'article

Pourquoi laisser son contrat d’assurance vie ronronner sur les seuls fonds en euros quand on peut espérer beaucoup mieux en diversifiant son épargne ? Différentes stratégies vous sont proposées, à mettre en place avec votre conseiller. Les conseils de Yann Lahaye, spécialiste patrimonial Caisse d’Epargne Côte d’Azur.

La nécessité de diversifier

Plus les années passent et plus les fonds en euros perdent de leur superbe, victimes de l’évolution des marchés obligataires. Faites vos comptes : un fonds en euros rapportant 1,8 %1nets de frais de gestion (taux moyen en 2016) ne vous laisse plus que 1,5 % nets de prélèvements sociaux, avant impôt et sans tenir compte de l’inflation (+ 1,2 % sur un an en avril dernier). « Jusqu’à l’été 2016, la baisse des taux d’intérêt s’est accompagnée d’une baisse de l’inflation, ce qui a relativisé la chute des fonds en euros, analyse Yann Lahaye, spécialiste patrimonial à la Caisse d’Epargne Côte d’Azur. Mais depuis, l’inflation remonte et la rémunération réelle des fonds en euros tend à se rapprocher de zéro. Cela nécessite de se diversifier en profitant de la bonne tenue des marchés, dans un environnement économique qui s’améliore. »

Priorité aux unités de compte

  • Si vous avez souscrit un contrat monosupport en euros qui ne vous donne plus satisfaction, n’hésitez pas à le transformer en contrat multisupport chez le même assureur, en attribuant au moins 20 % du capital à des unités de compte (fonds actions) comme le prévoit la loi et vous conserverez l’antériorité fiscale (voir notre article sur l’amendement Fourgous).
  • Si vous détenez déjà un contrat multisupport, il vous suffira d’effectuer les arbitrages nécessaires pour réduire la part du fonds en euros et développer celle réservée aux unités de compte. En sachant toutefois que le fonds en euros conserve des qualités intrinsèques : le capital est garanti et disponible à tout moment (pas de risque de moins-value), les intérêts versés sont définitivement acquis (effet « cliquet »), et il peut aussi servir à sécuriser les plus-values des autres fonds au fil du temps.

En gestion libre ou déléguée

Reste à choisir le mode de gestion et les fonds sur lesquels transférer une partie de votre capital.

  • Si vous souhaitez déléguer la gestion de votre contrat à des professionnels, votre conseiller vous proposera d’investir selon le profil qui vous correspond : modéré actions, équilibré ou plus dynamique, selon votre objectif (durée, performance…) et le niveau de risque souhaité.
  • Si, a contrario, vous souhaitez garder la maîtrise de la gestion, vous choisirez vous-même les supports d’investissement, sur les propositions éventuelles de votre conseiller. Vous disposez pour cela d’un large éventail de fonds, dont les fonds diversifiés qui présentent de nombreux avantages (voir encadré). Objectif, trouver un équilibre rendement-risque qui vous convienne, avec des fonds à volatilité variable. En complément de votre allocation initiale, vous avez intérêt à réaliser des versements programmés (mensuels par exemple en fonction de votre capacité d’épargne), de façon à lisser le risque et à utiliser l’option de gestion « investissement progressif » qui « permet, par un désinvestissement progressif et programmé de votre fonds en euros, de renforcer une allocation en unités de compte dans la durée ». indique Yann Lahaye.

Rédaction achevée au 19/06/2017, sous réserve d'évolutions de l'actualité économique et financière, ainsi que des dispositions fiscales, juridiques et réglementaires.

  1. Selon les dispositions légales et fiscales en vigueur []

Du même format

Fermer la fenêtre

Newsletter

Afin de recevoir chaque mois notre newsletter, veuillez renseigner les champs ci-dessous.

Pour recevoir la newsletter, merci de renseigner les champs ci-dessous

*champs obligatoires

Êtes-vous client Caisse d'Epargne ?*