Gestion privée – Caisse d’Epargne

Accueil > Assurance vie > SCPI, OPCI : mettez de l’immobilier dans votre assurance vie

En bref • Assurance vie

SCPI, OPCI : mettez de l’immobilier dans votre assurance vie

21 mars 2019

Envoyer l'article par email Imprimer l'article

278 Avis

Pour chercher à dynamiser les performances de votre assurance vie sans vous exposer à l’instabilité des marchés financiers, vous pouvez miser sur l’immobilier. Les clés pour choisir entre parts de SCPI (sociétés civiles de placement immobilier) et parts d’OPCI (organismes de placement collectif immobilier).

Actif immobilier ou mixte

Les SCPI investissent dans des biens immobiliers destinés à la location. Celles présentes dans l’assurance vie permettent de vous diversifier sur des marchés locatifs difficilement accessibles en direct (bureaux, centres commerciaux, EHPAD, etc.), au rendement supérieur à celui de l’immobilier résidentiel. Les OPCI investissent aussi dans des biens mais également dans des sociétés immobilières et dans des produits financiers (actions cotées, obligations, Sicav…). Ils permettent de vous diversifier sur des actifs immobiliers et financiers tout en limitant la volatilité de votre investissement.

Moyen ou long terme

Ces deux produits sont complémentaires. « Les OPCI doivent être envisagés dans une perspective de moyen à long terme. Il faut les conserver entre 5 et 10 ans de manière à gommer les fluctuations des marchés à court terme » conseille Franck Billaud, Animateur Gestion Privée à la Caisse d’Epargne Aquitaine Poitou Charentes. « Les SCPI sont un placement de long terme, à conserver pendant 10 à 15 ans minimum comme un investissement locatif en direct. Les parts de SCPI sont particulièrement adaptées à la constitution d’une épargne pour la retraite. »

Les avantages de l’assurance vie

Les revenus générés par les parts d’OPCI et de SCPI logées dans une assurance vie ne supportent aucune imposition lors de leur inscription au contrat1. Ils seront pris en compte lors de la détermination du gain constaté à l’occasion d’un rachat total ou partiel du contrat, et sous déduction d’un abattement annuel de 4 600 € (9 200 € pour les couples soumis à une imposition commune) si votre contrat a au moins 8 ans. « Intérêt supplémentaire d’investir via l’assurance vie, l’assureur garantit la liquidité de vos parts de SCPI à tout moment et elles sont immédiatement productives » souligne Franck Billaud. « Hors assurance vie, vous êtes soumis à la loi de l’offre et de la demande lorsque vous voulez vendre. De plus, un délai de jouissance de plusieurs mois est généralement imposé avant de devenir propriétaire et de commencer à percevoir des revenus. »

Rédaction achevée au 22/02/2019, sous réserve d'évolutions de l'actualité économique et financière, ainsi que des dispositions fiscales, juridiques et réglementaires.

(1) Dans les limites et conditions de la règlementation fiscale en vigueur.

Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Notez de 1 à 5,
5 étant la plus haute note

À découvrir

 
Rendez-vous ?
Fermer la fenêtre

Newsletter

Afin de recevoir chaque mois notre newsletter, veuillez renseigner les champs ci-dessous.

Pour recevoir la newsletter, merci de renseigner les champs ci-dessous

*champs obligatoires

Êtes-vous client Caisse d'Epargne ?*