Gestion privée – Caisse d’Epargne

Accueil > Bourse > L’œil sur les marchés financiers – Septembre 2017

Décryptage • Bourse

L’œil sur les marchés financiers – Septembre 2017

6 octobre 2017

Envoyer l'article par email Imprimer l'article

Contexte économique, évolution des indices… Nos experts font le point sur les marchés financiers. Ce qu’il faut retenir du mois de septembre 2017.

Etats-Unis : la croissance toujours au rendez-vous malgré les incertitudes politiques

Cet été, les doutes autour de la politique du gouvernement américain d’une part et les spéculations sur une réduction du quantitative easing de la BCE d’autre part ont favorisé la devise européenne dans la parité euro – dollar US.
Point de vue politique : les craintes d’un arrêt des activités gouvernementales si le budget annuel n’était pas voté au Congrès croissent, avec au cœur des débats, le financement des réformes fiscales et de la construction du mur à la frontière mexicaine promis par D.Trump. Point de vue économique : la création d’emplois en août a été inférieure aux prévisions (156 000 contre 180 000 attendus), néanmoins les Etats-Unis affichent une croissance annualisée de 3 % entre avril et juin. Les bons chiffres publiés ces derniers temps militent pour une économie américaine toujours stable et solide. La consommation des ménages et l’investissement privé restent les moteurs de la demande domestique. Après avoir atteint les 1.20, la parité euro-dollar aura peu de raison de poursuivre sa hausse.

Zone euro : un cycle de croissance robuste mais une inflation toujours modérée

Les derniers chiffres des indices PMI en Europe ont confirmé l’accélération de la croissance européenne. Le PIB de la zone euro devrait progresser de 2 % cette année. La réunion du Conseil de la BCE constituait l’évènement de la rentrée : l’institution a légèrement revu à la hausse ses perspectives de croissance pour 2017 à 2,2 % contre 1,9 % en juin. Elle abaisse, en revanche, ses prévisions d’inflation pour 2018 et 2019, probablement en raison de la hausse récente de l’euro par rapport au dollar. Peu d’informations ont été données sur les modalités de réduction de son programme d’achat d’actifs. Mario Draghi a donné rendez-vous aux marchés en octobre pour de nouvelles annonces et a évoqué une « période prolongée » de transition. Au final, la BCE maintient ses taux au niveau actuel et confirme sa politique ultra-accommodante.

Marchés financiers : des marchés peu volatils et un environnement favorable aux actifs risqués

Avec la résistance du cycle américain, la reprise de la croissance en zone Euro et dans les pays émergents, la croissance mondiale reprend des couleurs. Les prévisions s’établissent à 3,6 % en 2017. Néanmoins, de réelles sources d’inquiétudes s’accumulent en cette rentrée 2017 : tensions autour de la Corée du Nord, aléas climatiques qui, de par leur ampleur et leur fréquence, peuvent potentiellement impacter la croissance ou encore la possibilité d’un « government shutdown » aux Etats-Unis. Pourtant, les marchés de taux demeurent sans tendance et étonnamment peu volatiles. Coté marchés actions, les valorisations sont restées relativement stables cet été et devraient le rester jusqu’à nouvel ordre dans un climat de faible volatilité également.

Du même format

Fermer la fenêtre

Newsletter

Afin de recevoir chaque mois notre newsletter, veuillez renseigner les champs ci-dessous.

Pour recevoir la newsletter, merci de renseigner les champs ci-dessous

*champs obligatoires

Êtes-vous client Caisse d'Epargne ?*