Gestion privée – Caisse d’Epargne

Accueil > Mécénat > “J’ai vu un ange dans le marbre et j’ai seulement ciselé jusqu’à l’en libérer.”

Mémo • Mécénat

“J’ai vu un ange dans le marbre et j’ai seulement ciselé jusqu’à l’en libérer.”

28 juillet 2017

Envoyer l'article par email Imprimer l'article

Où l’on découvre d’où viennent les monuments de Paris.

XVIIe siècle. Les parisiens sont confrontés à un effrayant problème : le sol menace de s’effondrer sous leurs pieds ! En effet, les sous-sols parisiens sont un vrai gruyère, à cause des carrières dont on extrait les pierres de construction. Le ministre Colbert prend les choses en main. La pierre, il va falloir la trouver ailleurs…

Pour cela, direction l’Oise où se situe la carrière de Saint Maximin, un peu oubliée depuis le Moyen Âge. On y extrait une belle pierre blanche et solide, de très bonne qualité. Et pour la transporter, il suffit de lui faire remonter la Seine par bateau, pratique ! Elle est parfaite pour ériger les monuments parisiens, par exemple le Louvre, alors résidence royale. C’est aussi dans cette pierre que sont bâtis le Pont-Neuf, les Invalides ou encore la place de la Concorde. Bref, tout Paris prend la couleur claire de la pierre de Saint-Maximin !

Et au XIXe siècle, quand le baron Haussmann transforme Paris, c’est dans cette carrière qu’il puise allègrement. Surtout qu’une toute nouvelle ligne ferroviaire permet d’accélérer l’arrivée de la pierre dans la capitale !

Aujourd’hui, la pierre de Saint-Maximin a encore la cote. Bien entendu, elle est très utile aux tailleurs de pierre qui restaurent les monuments parisiens, pour rester raccord entre l’ancien et le moderne. De manière plus surprenante, cette « pierre de Paris » connaît une popularité inespérée de l’autre côté de l’Atlantique, où elle sert à construire des villas de stars hollywoodiennes !

La Caisse d’Epargne accompagne une nouvelle fois les apprentis tailleurs de pierre
Fidèle à ses engagements pour la sauvegarde du patrimoine, la Caisse d’Epargne vient de signer la prolongation de son partenariat pour la formation des apprentis tailleurs de pierre en monuments historiques. Un joli coup de pouce pour un métier de passionnés. Retrouvez le portrait de l'un de ces apprentis ici.

Du même format

Fermer la fenêtre

Newsletter

Afin de recevoir chaque mois notre newsletter, veuillez renseigner les champs ci-dessous.

Pour recevoir la newsletter, merci de renseigner les champs ci-dessous

*champs obligatoires

Êtes-vous client Caisse d'Epargne ?*