Gestion privée – Caisse d’Epargne

Accueil > Patrimoine > Réveillez cet argent qui dort…

Décryptage • Patrimoine

Réveillez cet argent qui dort…

23 juin 2016

Envoyer l'article par email Imprimer l'article

Le phénomène n'est pas récent. « Tout a commencé à la mi-2014 », constate Laurent Gaudry, chef de projet études marketing à BPCE. « Mais les choses se sont considérablement accélérées au cours des derniers mois ». Les clients laissent dormir sur leurs comptes courants beaucoup plus d'argent qu'auparavant.

reveillez cet argent qui dort

 

D'après les études publiées par la Banque de France1 , les encours des dépôts à vue ont augmenté de 16 milliards d'euros en 2014 par rapport à 2013 et de 30 milliards en 2015 par rapport à l'année précédente, soit presque deux fois plus. La Caisse d'Epargne ne fait pas exception et observe le même phénomène. C’est pourquoi elle a cherché à en savoir plus. Elle a donc mené une étude approfondie sur les dépôts à vue auprès d'environ 1 300 clients de trois Caisses d'Epargne (Ile-de-France, Nord-France-Europe et Rhône-Alpes). Les résultats, publiés fin mars 2016 et largement repris par les médias, ont permis de comprendre pourquoi les clients de la Caisse d'Epargne, où sont représentés tous les profils, ont changé radicalement de comportement en matière d'épargne.

Un des constats les plus surprenants est que les clients qui laissent dormir leur argent sur leur compte courant le font « à l'insu de leur plein gré ». « Les trois quarts d'entre eux ont une perception faussée de la réalité », explique Laurent Gaudry. « Seuls 21 % de ces clients ont l'impression de laisser en fin de mois sur leur compte courant davantage d'argent qu'au cours des deux dernières années. » Ils sous-estiment également le montant des sommes qu'ils laissent dormir. Pour expliquer leur comportement, quand ils en ont conscience, les répondants mettent en avant le fait que les sommes déposées sur un compte courant sont immédiatement disponibles pour faire face aux imprévus de la vie (baisse de revenu, chômage, etc...), qui leur paraissent plus menaçants aujourd'hui qu'hier. Mais la baisse des rendements joue également un rôle déterminant. Pour 38 % d'entre eux, « cela ne vaut pas le coup aujourd'hui de mettre leur argent dans des placements qui rapportent peu ». Les clients qui privilégient les dépôts à vue ne font pas forcément un bon calcul. « Il est normal qu'ils aient envie et besoin de détenir un matelas de sécurité, » constate Laurent Gaudry. « Mais il est dommage de laisser dormir des liquidités sur un compte courant. »

C'est d'autant plus dommage qu’il existe des solutions qui permettent aux clients d'optimiser leurs encours, comme notamment un service qui permet de faire basculer automatiquement les sommes à vues sur des placements rémunérés, à partir d'un certain montant. Les versements peuvent être effectués sur un Livret A, ou un autre compte d'épargne ou encore sur un contrat d'assurance vie. Les services en ligne facilitent considérablement la mise en place de tels mécanismes. « La Caisse d'Epargne a toujours accordé la plus grande importance à son devoir de conseil, » rappelle Laurent Gaudry. « L'évolution du comportement des clients ne fait que renforcer ce devoir »ajoute-t-il.

Rédaction achevée au 19/04/2016, sous réserve d'évolutions de l'actualité économique et financière, ainsi que des dispositions fiscales, juridiques et réglementaires.

  1. Banque de France, enquête mensuelle sur les dépôts à vue. []

Du même format

Fermer la fenêtre

Newsletter

Afin de recevoir chaque mois notre newsletter, veuillez renseigner les champs ci-dessous.

Pour recevoir la newsletter, merci de renseigner les champs ci-dessous

*champs obligatoires

Êtes-vous client Caisse d'Epargne ?*